Après notre dégustation de pitas dans un restaurant typique d'Athènes, et un temps libre pendant lequel nous avons pu déambuler dans de petites rues marchandes du centre ville du quartier Plaka. Nous avons repris notre éternel bus à 15h 30 pour environ 45 min de route vers notre prochaine destination. Toujours dans une très bonne ambiance menée par la musique, le voyage se fit très rapidement.

Une fois arrivés, nous avons posé bagages à l’hôtel Mantas à Loutraki. A deux pas de la mer, nous avons pu admirer un superbe couché de soleil orangé entre deux montagnes a l'horizon juste derrière une très longue plage de galets et la mer au second plan, un moment autant magnifique à vivre qu’à voir. Pour les chambres, nous avons eu le droit à trois ou quatre véritables lits, une baignoire en prime pour ceux qui n'en n’avaient pas encore eu le luxe ainsi qu’une terrasse.

L'ambiance balnéaire fût vraiment agréable ainsi que le calme après tous les touristes d'Athènes. Il n'y avait personne pour nous déranger. Certains chiens se sont même mêlés à nous sur la plage pour jouer, ce qui en a amusé certains. L’hôtel fût vraiment confortable tant au niveau des chambres et de la literie que de son environnement et la qualité gustative grecque de son restaurant. Nous avons particulièrement apprécié le fait de se promener sur le front de mer avec une petite brise. Nous avons vraiment profité de cet hôtel qui fut pour nous le meilleur d’entre tous.

Edgar.P et Louis.P

Après une écoute attentive de la liste des consignes à respecter sur le site, nous avons pris place dans le théâtre d’ Epidaure, réputé pour sa beauté et sa grandeur. Celui-ci est un magnifique exemple de l’architecture grecque. En effet, la perfection est de mise : on retrouve des proportions parfaites dites du « nombre d’or ». Construit pas Polyclète en 330 avant JC, il comprend 55 gradins au total, dont 34 en haut et 21 en bas, soit un rapport de 1,61 et peut accueillir jusqu’à 14 000 personnes.

Le théâtre d’Epidaure à été conçu de manière à ce que même les personnes situées en hauteur puissent entendre ce qu’il se passe en bas grâce à une accoustique impressionnante. Tous les 4 ans y étaient organisés des concours musicaux et théâtraux en l’honneur des dieux. Aujourd’hui des pièces de théâtres y sont toujours représentées tous les étés.

A côté de celui-ci se trouve le sanctuaire d’Asclépios consacré au dieu de la médecine et fils d’Apollon. De nombreux pélerins de divers endroits s’y déplaçaient dans l’espoir de se faire soigner. On y trouvait plusieurs médecins réputés, tous pratiquant la médecine d’interprétation de rêves. Des serpents de campagne, que l’on considéraient comme les messagers des divinités souterraines rendaient visite aux malades venus dormir à l’Adyton situé à côté du temple d’Asclépios. En effet, ces petits serpents inoffensifs étaient vus comme les messagers d’Asclépios.

Ce site est très beau même si nos préférences se dirigent plus vers le théâtre car celui-ci est le mieux conservé et revit grâce à son utilisation constante.

 

Elisa L, Méline K

 

Balade dans les rues d'Athènes :

Après avoir visité le site archéologique de l'immense Acropole et après avoir mangé une délicieuse Pita, un repas typique de la Grèce, nous nous sommes baladés pendant 1h 30 tels des voyageurs en quête de souvenirs. 

Une multitude de choix s'offraient à nous, parmi eux les plus typiques du pays : jeux d'échecs ornés, épices, reproductions des différents monuments et statues et les plus originaux : les magnets, les boules à neige, les mugs… à l'effigie du pays. Heureusement pour nous, tous les magasins étaient en solde et nous faisaient d'énormes réductions car nous étions français !

Les rues étaient bondées de touristes, anglais, italiens et autres, mais en particulier beaucoup de français, ce qui explique probablement la grande «amitié» des vendeurs à notre égard ! 

Nous avons du traverser de nombreuses rues pour arriver au point central, en esquivant des marchands ambulants plus ou moins collants, la place Monastiraki.

Là, nous avons pu partager nos impressions et montrer nos différents achats avec le prix payé, comparant ainsi nos talents de négociateurs ainsi que la grande sympathie des vendeurs à notre égard.

Certains ont directement commencé à les utiliser, on a donc pu assister à des parties d'échecs et à des morceaux de guitare en attendant l'arrivée du bus pour la suite du voyage.

En somme, nous avons passé une très bonne après-midi !

Antoine K, Vincent B.

                              Place Monastiraki, le coeur de Plaka, point de ralliement

                                                voyageurs en quête de souvenirs

                                                                  Eureka !

        Vers 14h30 nous sommes arrivés sur le site de Mycènes, où nous nous sommes retrouvés devant les vestiges d'une citadelle datant du XVIIe au XIIe siècle av-JC. D’après la mythologie elle fut fondée par Persée, devient la capitale du royaume d'Agamemnon et la capitale de la civilisation mycénienne. Après l'exposé de Lola qui nous a permis de mieux comprendre l'histoire de cet endroit, nous avons commencé son ascension.
      Tout d'abord nous sommes entrés par la porte principale, la porte aux lionnes ou aux lions, avant de nous diriger vers les différents vestiges. Nous sommes arrivées devant le cercle des tombes royales, où ont été retrouvés plusieurs objets de valeur, dont le célèbre masque d'Agamemnon. Celui-ci était le roi de Mycènes qui a fait la guerre de Troie, au cours de laquelle il fut amené à sacrifier sa fille Iphigénie, ce qui entraînera sa propre mort de la main même de sa femme Clytemnestre.
             Il nous a fallu du courage pour arriver tout en haut mais la vue en vallait la peine. Nous avons trouvé une grotte à l'intérieur de laquelle nous avons pu reprendre notre souffle en descendant et en profitant de la fraîcheur de celle ci. Quelle déception de trouver un simple point d'eau stagnante après tant d'efforts, mais heureusement nous avons appris que c'était une citerne où les Mycéniens se ressourçaient en eau potable. Le repos fut de courte durée lorsque nous nous sommes rendu compte qu'il fallait tout remonter.Nous étions vraiment É-PUI-SÉES.
             Sur le chemin du musée, quelle surprise de retrouver nos amis italiens avec lesquels nous avons partagé une soirée discothèque sur le bateau ! Une fois au musée nous avons contemplé diverses sculptures et poteries exposées. 
            En autonomie, chaque groupe s'intéressait à différentes parties du musée.
À la sortie de celui-ci, quelques élèves paraissaient plus passionnés que d'autres.
Avant de reprendre le car, nous avons fait un dernier arrêt au niveau des tombeaux, devant la citadelle, impressionnants de hauteur.
           Certaines étaient ébahies face à l'immensité de ce lieu, en effet 14m de haut, c'est haut !
Après cette dure journée pour nos jambes déjà fatiguées du voyage nous avons pu les reposer dans le bus, direction Olympie !

Lisa L, Séléna H, Jade M, Maud B.

                             Le site de Mycènes : citadelle et cercle de tombes B

                                                                    E-PUI-SEES !

                                                              14 mètres sous terre.

 

Après avoir visité l'Acropole d'Athènes sous un soleil radieux, nous nous sommes dirigés vers le quartier historique de Plaka. Après une longue marche à travers les rues pietonnes au pied de l’Acropole, nous avons fini par trouver le restaurant où nous allions manger.

Nous nous sommes installés en terrasse dans une petite rue bordée d'arbres qui nous protégaient du soleil méditerrannéen. Le quartier était très vivant et beaucoup de groupes de musique jouaient dans les rues. Il y avait d'ailleurs un groupe installé près de nous. L'ambiance était festive et la nourriture que l'on nous a servie a rendu le moment encore plus agréable : des pitas, garnies de viande, de tomates, persil, oignons et sauce, le tout accompagné de frites. Tout se mange à la main, l'ambiance en devient encore plus chaleureuse ! Ça serait apparemment le déjeuner typique des grecs. C'était délicieux au point que certains en ont repris ! Après ce déjeuner copieux, nous avons eu une heure et demi de libre afin de profiter des boutiques alentours.

 Lola D. et Lola S.

           

                              Une des nombreuses terrasses ombragées de Plaka

                                                            Notre déjeuner pita

Actualités

26/02/21
Journée théatre avec les Tale Bachibac
Les terminales Bachibac ont participé mardi 19 janvier à un atelier théâtre animé par la Compagnie Peu Importe , à l’initiative de leur enseignante en...
26/02/21
Orientation provisoire après la seconde
Madame, monsieur, Les conseils de classe du second trimestre se dérouleront du 11 au 22 mars. L'équipe pédagogique sera amenée à se prononcer sur...
25/02/21
Choix définitif de la spécialité abandonnée en première
Mesdames, Messieurs, En première générale, les élèves suivent 3 enseignements de spécialité. Pour le passage en terminale, ils ne devront en...
23/02/21
Portes ouvertes pour les BTS du lycée Palissy
  Le lycée Bernard Palissy organise des portes ouvertes pour ses sections de BTS, le samedi 27 février de 9h à 12h:BTS communication: en virtuel en...
23/02/21
Exposition de Cartooning For Peace sur le dessin de presse au CDI
L'exposition sur le dessin de presse du collectif de dessinateurs "Cartooning for peace" est installée au CDI du 22 février au 05 mars. Dans chacun...
captcha 
Pour toutes les informations supplémentaires n'hésitez pas...
Contactez-nous !