Ce mercredi a eu lieu à l’Institut Universitaire de Technologie GMP de Gradignan une rencontre de lycéens passionnés de physique : le concours Inter-Régional des Olympiades de Physique Les élèves participants ont préparé pendant plus d'un an un projet expérimental, avec leurs professeurs, pour participer à ce concours. 10 élèves du lycée Palissy ont participé à cette journée, encadrés par Jean-Michel Laclaverie, professeur de physique et Pauline Amillastre, agent de laboratoire.

olympiades

Ce concours a été rendu possible grâce au soutient de la société Française de physique, de l’Union des professeurs de physique et de chimie, et bien sûr du comité national des Olympiades de physique.

 

Des élèves de Périgueux, de Poitiers, de Bordeaux et d'Agen ont participé à ces épreuves. Un jury de 10 professeurs, chercheurs et inspecteur de l’Éducation Nationale ont évalué le travail des élèves. M Berthier, inspecteur de sciences physiques a présidé le jury.

Durant 20 minutes chaque groupe de 2 à 6 élèves a présenté ses expériences et le jury les a ensuite questionné pendant 20 minutes supplémentaires. C'est une épreuve exigeante qui a poussé les élèves à approfondir leurs connaissances en sciences et qui leur demandé beaucoup d'investissement personnel.

Les sujets abordés étaient très divers: détruire un verre avec du son, comme La Castafiore de Tintin, produire du son avec de l’eau froide et de l’eau chaude, la propulsion électromagnétique, ou la physique du sable.

Le jury a choisi de sélectionner pour la finale nationale des projets du lycée Bertrand de Born de Périgueux et du lycée pilote innovant de Poitiers. Les lycéens agenais ne participeront pas à la finale Parisienne. Ils ont présenté un projet sur la détection d’astéroïdes et un travail sur le fameux train d’Elon Musk, l’Hyperloop. Les expériences présentées ont été appréciées du jury, mais méritaient encore d’être améliorées pour participer à la finale du concours. Les élèves de Palissy sont un peu déçus, bien sûr, mais ils ont vécu une journée inoubliable.

Le concours scientifiques des Olympiades de physique permet aux élèves de découvrir les plaisirs et les difficultés de la recherche. Certains sont déjà passionnés et veulent faire des études de physique pour devenir chercheurs.

 

Laclaverie Jean-Michel, professeur de sciences physiques au lycée Palissy

 

 

Le Jeudi 10 octobre 2019, 16 élèves de Terminale S du lycée Palissy ont participé au circuit scientifique bordelais. Cette sortie a été organisée par Mme Cazenobe. Accompagnés par deux de leurs enseignants, Mme Rodrigues et M Laclaverie, ils ont été accueillis par plusieurs sites scientifiques de l’agglomération bordelaise.

La journée a commencé par de l’informatique au Labri et à l’INRIA , deux centres de recherche en informatique. Les élèves ont découvert les mécanismes des systèmes informatiques complexes grâce à un jeu autour d'un modèle de château fort. Une discussion passionnante avec l'animatrice de l'atelier, chercheuse à l'INRIA, a permis à tous de prendre conscience des enjeux de l'informatique parallèle et de la résolution de problèmes grâce à des graphes. Après ce premier atelier, les élèves ont joué au barman aveugle. Une remarquable mise en scène pour comprendre comment un programme  informatique peut tenter de trouver une solution à un problème complexe.

Puis une partie du groupe a rencontré une doctorante travaillant sur les pollens qu'elle utilise pour dater des sédiments. Grâce à cet outil, il est possible de reconstituer les variations du climat européen sur plus de 80 000 ans. Cela aide les chercheurs à expliquer les modifications des conditions de vie des hommes préhistoriques.

L'après midi deux ateliers sur l'utilisation de la science combinatoire et de la cryptologie. Les élèves ont découvert des techniques permettant de sécuriser l'échange d'un message et ont décrypté un message caché en découvrant la clef avec l'enseignant chercheur qui animait l'atelier.

Il est passionnant pour un groupe de lycée de se confronter au monde de la recherche et de l'innovation. Ils ont appris que le monde de l'informatique est très porteur sur le marché du travail et qu'il n'y a pas de chômage dans ce domaine.

 

Expérience à renouveler.

photo

Au cours de l'année 2016/2017 nous avons décidé de participer à l’IVSS (International Virtual Science Symposium) porté par le « GLOBE PROGRAM ».
Il s’agissait de présenter un projet en relation avec l’étude de la Terre au sens large.

Le thème choisi permettait d'aborder l'étude des impacts du réchauffement climatique au niveau local – ainsi qu’au niveau européen – par l’utilisation de données météos. Résultat de quatre mois de travail, notre projet a été distingué parmi 147 autres (deux primés aux USA et deux primés pour le reste du monde). Le voyage a pu être organisé grâce au prix reçu (2000$) de notre partenaire, le CNES (2000 €), de l’établissement, des fédérations de parents d’élèves et de l’Association des anciens élèves de Palissy, et bien entendu des parents.
Fin juillet, deux élèves, Clara Lanceraux et Justine Micheletti, se sont envolées avec leur professeur pour New York afin de se rendre à New Haven dans le Connecticut pour présenter leur projet.

Les 240 participants du monde entier se sont retrouvés à l’université d’État du Connecticut et, dès le 31 juillet, tous les élèves présents ont soutenu leur projet au cours de la soirée devant les scientifiques et les professeurs accompagnateurs. Nos deux élèves ont défendu avec succès les couleurs de la France dans ce challenge !


Le 1er août, après avoir reçu des consignes et révisé des protocoles scientifiques de mesures, nos élèves se sont rendues sur une île (Outer Island) pour collecter des données.

Une soirée pizza leur a permis de faire plus ample connaissance avec les autres élèves présents… et de remporter un certain succès auprès des Texans.

Le 2 août a été réservé à l’analyse des données et la préparation de leur présentation ainsi qu’à la visite des locaux de l’université.

La soirée s’est poursuivie par la visite du Yale Peabody Museum, un musée très riche avec notamment des squelettes de dinosaures complets.


Le dernier jour, nos élèves, en collaboration avec un Texan, ont présenté aux scientifiques et aux professeurs les résultats de leurs investigations menées sur Outer Island. Une bonne occasion supplémentaire pour pratiquer la langue anglaise…


Nous avions prévu une journée préalable avant le meeting pour découvrir New York, une journée très appréciée par Justine et Clara. Finalement cette petite semaine passée aux USA a été très enrichissante et nos deux élèves, conquises, ne voulaient plus repartir !

Pour la troisième année consécutive, un groupe de 15 élèves du lycée Palissy est parti en quête des rayonnements cosmiques frappant  notre planète à chaque instant. Notre planète est bombardée par des particules de très haute énergie en provenance de l'espace. Ces collisions produisent  des gerbes de particules, dont certaines peuvent être détectées: les muons. Mais pour cela il faut un détecteur.

Le centre d'études nucléaire de Bordeaux Gradignan a prêté aux élèves une mallette de détection COSMIX.  Ce projet vise à mettre à disposition des lycées des détecteurs de muons du rayonnement cosmique très simples d’utilisation. Ces détecteurs mettent à profit le « recyclage » de barreaux de scintillateur d’iodure de Césium (CsI) et leur électronique associée, utilisés précédemment pour des tests avant le lancement du télescope spatial à rayons gamma Fermi-LAT en 2008. Ces barreaux sont exactement similaires à ceux équipant le calorimètre du Fermi-LAT, mesurant l’énergie des rayons gamma. Le détecteur est robuste, léger, facilement transportable dans une petite mallette et ne nécessite qu’un câble USB pour son alimentation.

Le nombre de muons dépend de l'altitude. Plus on est haut, plus il y a de particules détectées. Pour faire une étude statistique de ce phénomène, les élèves ont fait voyager leurs expériences du lycée d'Agen (situé à 47 m d'altitude), jusqu'à Saint Lary (803 m ) puis Soulan (1283 m) et le Plat d'Adet, ce dimanche 13 janvier 2019. Il ont parcouru les chemins de randonnée au dessus de Saint Lary, dans la neige et sous la neige, pour accumuler des résultats à des altitudes différentes.

Ils étaient accompagnés par 2 professeurs de physique, Carole Simeau et Jean-Michel Laclaverie, ainsi que de Pauline Amillastre, agent de laboratoire. Les premiers résultats sont concluants. Le nombre de particules détectées augmente bien avec l'altitude. Le rayonnement cosmique est donc plus dangereux en altitude qu'à Agen

Il reste maintenant des heures de travail pour exploiter en classe les nombreuses données collectées. Ce type de projet motive les élèves et les encourage à poursuivre des études scientifiques.

 

 

Rayons cosmiques

Mercredi 6 décembre 2017

concours interr régional des Olympiades de Physique

Lucas Perez, Baptiste Micheli, et Léa Cabrol, porteurs du projet sur les rayons X sélectionné pour la finale nationale.

Ce mercredi a eu lieu au Lycée Palissy une rencontre de lycéens passionnés de physique. Ils ont préparé pendant plus d'un an un projet expérimental, avec leurs professeurs, pour participer à ce concours.
Ce concours a été rendu possible grâce au soutient de la mairie d'Agen, de la société Française de physique, de l'association des parents d'élèves PEEP, et de l'association des anciens élèves du lycée Palissy. Madame Maïté FRANCOIS, Adjointe au Maire était présente et a représenté la ville d’Agen
 
Des élèves de Périgueux, de Toulouse, de l'Isle Jourdain et d'Agen ont participé à ces épreuves. Un jury de 10 professeurs, chercheurs et inspecteur de l’Éducation Nationale ont évalué le travail des élèves. M Bruno Monbelli, inspecteur de sciences physiques a présidé le jury.
Durant 20 minutes chaque groupe de 2 à 6 élèves a présenté ses expériences et le jury les a ensuite questionné pendant 20 minutes supplémentaires. C'est une épreuve exigeante qui a poussé les élèves à approfondir leurs connaissances en sciences et qui leur demandé beaucoup d'investissement personnel.
Les sujets abordés étaient très divers: les trous noirs, les bulles de savon, la propulsion par Hydrogène, ou le déclin des abeilles à cause de la pollution électromagnétique.
Le jury a choisi de sélectionner pour la finale nationale deux projets du lycée Bertrand de Born de Périgueux (lévitation acoustique et physique des bulles de savon) et un projet du lycée Bernard Palissy. Les lycéens agenais ont fabriqué une machine capable de produire des rayons X de faible intensité, et pouvant être utilisé pour l'imagerie. C'est le principe des radiographies utilisées en médecine, qui a été reproduit ici, grâce à un cristal au propriétés originale, un cristal pyroélectrique.Ce petit composant émet des électrons quand il est chauffé.Et les électrons produisent ensuite des rayons X.
Le concours scientifiques des Olympiades de physique permet aux élèves de découvrir les plaisirs et les difficultés de la recherche. certains sont déjà passionnés et veulent faire des études de physique pour devenir chercheurs.

Sous-catégories

Chaque trimestre des élèves de la classe de 1ère S2 publieront un article sur un sujet scientifique en lien plus ou moins direct avec le voyage qu'ils effectueront en mai en Provence. Ce travail sera prolongé par la publication d'articles de presse dans Le Petit Bleu et l'enregistrement d'une émission sur Radio Bulle.

Actualités

14/12/19
Terminales 2019-2020
5 étapes pour mon parcours vers l'enseignement supérieur. Un site d'information pour l'orientation :...
14/12/19
Parcoursup Calendrier 2020
Parcoursup, c'est quoi ? Parcoursup est la plateforme nationale de préinscription en première année de l’enseignement supérieur en France. Qui est...
12/12/19
Pochettes surprises de Noël au CDI!
C'est Noël au CDI!Envie d'un peu de lecture pour les vacances?Venez emprunter votre pochette surprise à mettre sous le sapin et à nous rapporter à la...
03/12/19
Films d'animation réalisés par les élèves du lycée B. Palissy
Ces animations ont été réalisées en cinq jours par les élèves de terminale option de spécialité Arts Plastiques du lycée Palissy encadrés par des...
captcha 
Pour toutes les informations supplémentaires n'hésitez pas...
Contactez-nous !