Après un trajet de bus plutôt court,

mais tout de même accompagné d'un perpétuel bruit de ronflements, nous arrivons au sanctuaire d'Épidaure situé dans une  vallée  du Péloponnèse. Elisa et Louise décident alors d'adopter un chat qu'elles ont nommé Asclepios le temps de monter quelques marches jusqu'au fameux théâtre.

Émerveillés par l'immensité de cette structure renommée dans le monde entier, nous décidons de vérifier les légendes concernant l'acoustique de ce lieu. Nous nous sommes alors tous placés sur les hauts gradins en prenant  soin de ne pas faire de bruit pendant que l'un de nos camarades faisait tomber une pièce ou allumait un briquet au centre de la scène.

Chacun de nous est alors surpris que nous puissions entendre aussi distinctement chaque petit bruit malgré la hauteur à laquelle nous sommes placés

Nous décendons alors accompagnés par les chant de Pierre Emmanuel pour écouter Elisa et Alex nous présenter plus précisément les différentes parties de ce magnifique lieu.

Nous avons appris : que le théâtre d'Épidaure est le mieux conservé et passe pour le plus accompli de tous les théâtres grecs, il fut construit au début du 3eme siècle avant jc.

Il fut restauré sur seulement deux ailes. Il possède 55 rangées de gradins (koilon=le creux) fait de calcaire gris. Elles sont divisées en deux niveaux par un couloir appelé  diazoma. Au départ il pouvait accueillir 6200 spectateurs, au 2eme siècle avant jc on rajoute 21 gradins et 22 sections. Ainsi il peut désormais accueillir jusqu'à 14000 spectateurs. Au premier rang se trouvent les sièges d'honneur qui possèdent un dossier ce sont les places des personnes haut placé dans la société, ils entourent l'orchestra qui est circulaire, fait en terre battue, et mesure 20,28m de diamètre, il est circonscrit par des dalles. Il accueillait les acteurs et le coeur. En son centre se trouve l'autel où se faisaient les offrandes pour Asclepios et son père Apollon.

Grâce à la divine orientation de Mme Tanne nous avons continué notre périple dans le but de nous rendre en haut d'un immense escalier ne sachant pas ce qui nous attendait.

Sous la chaleur et la fatigue nous résistons jusqu'à arriver au Saint Graal c'est à dire un cul de sac, avec tout de même un tres bel olivier au bout !

Alexandra A, Elisa L, Louise D, Flavien L

 

Actualités

26/02/21
Journée théatre avec les Tale Bachibac
Les terminales Bachibac ont participé mardi 19 janvier à un atelier théâtre animé par la Compagnie Peu Importe , à l’initiative de leur enseignante en...
26/02/21
Orientation provisoire après la seconde
Madame, monsieur, Les conseils de classe du second trimestre se dérouleront du 11 au 22 mars. L'équipe pédagogique sera amenée à se prononcer sur...
25/02/21
Choix définitif de la spécialité abandonnée en première
Mesdames, Messieurs, En première générale, les élèves suivent 3 enseignements de spécialité. Pour le passage en terminale, ils ne devront en...
23/02/21
Portes ouvertes pour les BTS du lycée Palissy
  Le lycée Bernard Palissy organise des portes ouvertes pour ses sections de BTS, le samedi 27 février de 9h à 12h:BTS communication: en virtuel en...
23/02/21
Exposition de Cartooning For Peace sur le dessin de presse au CDI
L'exposition sur le dessin de presse du collectif de dessinateurs "Cartooning for peace" est installée au CDI du 22 février au 05 mars. Dans chacun...
captcha 
Pour toutes les informations supplémentaires n'hésitez pas...
Contactez-nous !