Par Hubert Vo Van

 Le voyage sur Mars est long et compliqué à organiser. Il faudra plusieurs mois pour l’atteindre. Pour l’instant, les scientifiques y envoient des sondes et des robots et tentent de relevés les défis qui permettront l'impossible.

  1. Mais tout d'abord qui est cette mystérieuse planète rouge ?

    Mars est la 4ème planète du système solaire. Elle se situe dans la zone d'habitabilité. On peut y trouver de l'eau sous forme solide et gazeuse. Comme notre planète, c'est une planète « tellurique » : elle est composée principalement de roches et de métaux.

    Cependant, l'atmosphère c'est à dire la couche de gaz qui entoure a planète est composée de 96 % de CO2. De plus l'atmosphère est très fine car le diamètre de Mars est 2 fois plus petit que celui de la Terre. Par conséquent, il y fait en moyenne – 60°C donc l'eau ne s'y trouve que sous forme de glace, de vapeur ou d’écoulement très salé. Ensuite, le sol martien n'est pas protégé du rayonnement solaire ce qui pourrait provoquer des cancers pour d’éventuels astronautes. 

    Alors que le voyage de Neil Armstrong pour atteindre la Lune n'a duré que 3 jours pour 348 400 km, il faudra près de 240 jours soit 8 mois pour traverser les 400 millions de km nécessaires à l'arrivé sur Mars.

    Cependant la distance n'est pas le seul obstacle, on se pose aussi une question majeure .

  1. Comment subvenir aux besoins des futurs colonisateurs de Mars ?

Voici la liste de ces besoins et leurs possibles solutions :

 

            En premier lieu, l’astronaute aura comme première mission de trouver de l'eau car l'eau est indispensable à la vie et il est impossible d'emmener l'eau nécessaire. Cependant, si les glaciers situés au pôle de la planète fondaient, toute la surface serait recouverte de 9 mètre d'eau. De plus l’atmosphère est souvent humide à 100 % et il existe déjà des appareils pour exploiter ces ressources. Le problème est qu’à cause de la faible gravité de la planète, l’eau n’est pas stable à l’ état liquide. Il faudrait créer un lieu pressurisé pour cela.

 

            Ensuite, les astronautes auront besoin d'un abri. Dans un premier temps, il est possible d'utiliser des bâtiments gonflables ou encore la fusée elle-même. Mais ce n'est possible que pour les séjours de courte durée car l'habitant est confronté aux radiations solaires et cosmiques qui lui provoqueront rapidement des mutations du code génétique et des cancers. Il faut alors construire des habitats opaques à ces rayons. Il se trouve que le sol martien est parfait pour fabriquer des briques puis des murs. Nous pouvons aussi vivre en souterrain ou encore construire un bouclier magnétique qui contrerait les rayons. Cela peut sembler futuriste mais se sont de véritables projets en étude. Il existe donc de nombreuses alternatives pour surmonter ce problème.

             Ensuite, que mangera l'homme ? Pendant les premiers mois, la nourriture peut provenir de la Terre sous forme lyophilisée. Mais rapidement, il va devoir cultiver le sol et produire sa propre nourriture comme le montre le film de fiction Seul sur Mars. En effet, il a été récemment prouvé que la pomme de terre peut être cultivée sur Mars. Avec un système permettant d’économiser l'eau, nous pourrons produire de la nourriture.

 

Enfin un être vivant ne peut pas vivre vêtu de la même manière sur la Terre et sur Mars à cause de leurs nombreuses différences : la pression, la température et la composition de l'air... Alors une scientifique à créer une combinaison pour bloquer les radiations et nous tenir chaud qui peut-être servira dans le futur à l'homme sur Mars.

 

Pour éviter tous ces inconvénients qui sont une entrave à la colonisation, on peut trouver une solution radicale : adapter la planète à la vie plutôt que d'adapté la vie à la planète.

 

D'abord, il faut la réchauffer. Mars est incroyablement froide car son atmosphère est très fine et elle est plus loin du Soleil que nous.. On peut trouver la réponse ici : Comme nous le savons, le CO2 est un gaz à effet de serre incroyablement puissant. La méthode envisagée est d'ériger un voile solaire très large avec les propriétés d'un miroir  qui vise le pôle sud de Mars pour libérer l'eau et le CO2 qui y sont présents. L'atmosphère sera alors augmentée progressivement. Ça ne prendra pas longtemps pour que la température sur Mars commence à monter, probablement moins de 20 ans. Ainsi on pourrait y trouver de l'eau liquide en abondance et une atmosphère d'une taille proche de celle de la Terre. Le problème est encore que sur la durée, cette atmosphère pourrait progressivement être perdue par la planète à cause de sa gravité liée à sa petite taille.

            En conclusion, la curiosité pour Mars existe depuis la nuit des temps : Les monuments du Néolithique prouvent que les hommes ont toujours eu les yeux tournés vers le ciel et les premiers écrits sur la planète rouge datent  des plus anciennes civilisations. Bien qu’il date de plusieurs millénaires, l’intérêt pour Mars ne s’est jamais essoufflé, on peut même dire qu'il n'a jamais été aussi important. On peut penser que Mars est la seule planète du système solaire sur laquelle l'homme pourra marcher un jour et les découvertes récentes , le travail des scientifique nous promettent la réalisation d'un rêve de l’humanité :   Marcher ou même peut-être même coloniser Mars comme dans de nombreuses fictions : Seul sur Mars, Planète rouge, Docteur WhoMission to Mars et bien d'autres...

 

Actualités

13/10/21
Erasmus en Slovénie
Dans le cadre du projet Erasmus+ consacré aux Lieux de mémoire, une délégation de Français s’est rendue à Koper en Slovénie pour la première...
12/10/21
Calendrier des baccalauréats 2022
Les calendriers des baccalauréats général et technologique sont parus au bulletin officiel de l'éducation nationale du 22 septembre 2021. Ils sont...
28/09/21
Préparation à l'entrée en IEP et classes préparatoires de commerce
Mesdames, Messieurs, Cette année scolaire, le lycée élargit sa préparation à l’entrée des IEP (sc po) à celle des classes préparatoires aux grandes écoles...
28/09/21
Un atelier scientifique au lycée Bernard Palissy pour mieux préparer le passage dans l'enseignement supérieur
Le lycée Bernard Palissy propose aux élèves de Terminale un atelier scientifique pour mieux préparer leur passage dans l'enseignement supérieur. La...
11/09/21
Région Nouvelle Aquitaine : le chèque livre
La Région Nouvelle-Aquitaine a choisi d’attribuer un chèque d’une valeur de 20 euros à près de 230 000 lycéens et apprentis. Il leur permet l’achat...
captcha  
Pour toutes les informations supplémentaires n'hésitez pas...
Contactez-nous !